La fête nationale à Ua Pou

Added 15/7/2009

devant la mairie

"Les îles Marquises font partie de la République Française et sont attachées aux valeurs de celle-ci". Le Maire-Ministre de Ua Pou, Joseph Kaiha a fait un long discours pour démontrer toute l'importance de cette réalité marquisienne.

Joseph Kaiha

L'écharpe tricolore à côté des symboles marquisiens, un message plein de signification.

les personnalités

les enfants en couleurs

Sur la tête des enfants et des adultes les deux drapeaux associés Marquisien et Français

les jeunes en couleurs

papa en couleurs

rouge, blanc, jaune et bleu, blanc, rouge

après la cérémonie

le ha'e po'a

Dans un cadre luxuriant, tout le monde est allé se retrouver autour d'un lunch

 

à consulter aussi sur: http://oceanien.hautetfort.com/  Nuku Hiva en 1812 ; Porter et Paetini

Tags : societe
Category : histoire | Comments (0) | Write a comment |

Les Marquises et leur passé

Added 17/6/2009

le me'ae

Le me'ae, c'était un endroit sacré, tapu. Peu d'individus étaient autorisés à le visiter et surtout pas les femmes (on avait là-aussi cette phallocratie archaïque qui existe encore dans certains pays). Toute transgression était punie de mort.

Le me'ae était occupé par les symboles magiques, les tikis qui incarnaient les dieux et les reliques osseuses des personnages importants. Le me'ae n'était parfois qu'un arbre creux où l'on avait placé des ossements.

grotte et me'ae

Les grottes funéraires, très nombreuses dans les falaises et les endroits peu accessibles étaient des "me'ae"

falaises remplies de grottes à Nuku Hiva

pirogue mortuaire

Parfois, comme sur cet exemple, la pluie et le vent font tomber les pirogues funéraires qui étaient placées dans les cavités de la falaise. Les restes sont récupérés avec soin et respect par les descendants des anciens occupants de la vallée.

tiki

Chacun fait son devoir avec discipline, respect et crainte...car là-bas, les esprits se vengent et il vaut mieux ne pas les offenser...

Tags : histoire
Category : histoire | Comments (3) | Write a comment |

Présent et passé aux Marquises

Added 8/4/2009

guerrier

L'histoire des Marquises souffre de l'absence d'écrits permettant de comprendre le passé. Les objets culturels qui étaient conservés dans les grottes ont été pillés il y a un siècle par les voyageurs. Mais le comportement actuel, peu responsable, de certains...enlève les éventuels regrets. En effet, bon nombre de ces objets qui ont quitté les Marquises sont bien conservés dans les musées du monde. Au moins...ceux-là existent toujours et seront utilisables pour récupérer ce passé qui manque...

pétroglypes

Il y a bien sûr les pétroglyphes, nombreux à Nuku Hiva; mais ils ne sont pas une "écriture" et comportent peu de renseignements

musée de Vaipae à Ua Uka

Certaines îles ont construit des musées; Ua Uka en a  plusieurs et ils sont intéressants; Hiva Oa et Nuku Hiva en ont aussi; Ua Pou en avait un mais actuellement il a disparu et les objets sont partis...ailleurs!...

musée de Vaipae

Ces musées ont des pièces anciennes et proposent des reconstitutions

histoire d'un passé proche

Il faut savoir qu'aux Marquises, la préhistoire...c'était...il y a deux cents ans; et dans le dernier siècle la vie a considérablement changé. Cette photo montre une époque où la vie était très libre dans ces îles mais avec l'arrivée de l'évangile...les "coups de soleil "se font plus rares...

Tags : histoire
Category : histoire | Comments (2) | Write a comment |

Tikis anciens aux Marquises

Added 27/3/2009

chef de tribu à Nuku Hiva

Les premiers marquisiens arrivés à Nuku Hiva pratiquaient déjà les sacrifices humains. Les dieux qu'ils respectaient et qu'ils craignaient étaient représentés par des tikis de pierre ; les hommes pensaient même que les dieux habitaient ces tikis. Actuellement, beaucoup de mes amis craignent toujours ces tikis.On m'a raconté que des irrespectueux avaient été sévèrement punis par la magie de ces dieux de pierre...maladies, yeux exorbités, morts etc...

On m'a précisé que le "repentir" avait permis de soigner ou d'annuler les effets du mauvais sort...

Dans ce pays où la religion chrétienne est florissante, il y a une contrepartie pleine de croyances inquiétantes issues du passé et contre laquelle les marquisiens utilisent les recettes de l'église. La bénédiction est l'antibiotique qui protège des forces de l'ombre...

têtes de tikis

Ces têtes de tikis découvertes il y a quelques années ont disparu une nuit sans explications...elles seraient reparties dans leur lieu d'origine...

tikis à Ua Uka

Quelques tikis dans la brousse de Ua Uka; c'est dans ce cadre qu'ils sont les plus beaux. Ils ont certainement vu des spectacles épouvantables

tiki1 Ua Uka

La sculpture est très sommaire mais ce tiki a été consacré avec du sang humain et aucun marquisien ne s'aventurerait à lui porter atteinte. Il a certainement été noyé d'eau bénite et de paroles "saintes"

tiki2

Dans le même site

tiki3

Toujours de grands yeux sans expression et une immense bouche; vision primitive qui situe les sens prioritaires

tikis à Hiva Oa

Les tikis sont absents sur l'île de Ua Pou ...sans explications. Ils ne sont pas très nombreux sur l'ensemble de l'archipel...pillage? ils n'étaient peut-être pas nombreux autrefois car si difficiles à tailler.

Category : histoire | Comments (1) | Write a comment |

Vahekehu Moanatini

Added 14/1/2009

La suite de notre balade nous a conduits vers un des objectifs principaux : la tombe de la cheffesse Vahekehu  Moanatini. Dans d'autres articles du blog, j'ai déjà expliqué comment fonctionnait le système hiérarchique aux Marquises. Quelques personnages importants, Pakoko, Temoana et Vahekehu ont eu une influence déterminante sur l'histoire de l’île.

Temoana (l'océan), s'est marié à l'âge de 12 ans avec Apekua ( il est mort à 43 ans); il  a eu un enfant qui s'appelait Moanatini. La vie de ce chef fut très agitée car il a fait un long séjour en Europe, et donc connaissait le monde ; il a navigué un peu partout en Polynésie et a pactisé avec les autorités religieuses pour faire régresser l'influence de la tradition marquisienne en décrédibilisant les tabous de la croyance tribale. On dit qu’il était calculateur et alcoolique.

Sa deuxième femme, Vahekehu, était une ancienne terreur qui a fait sacrifier bon nombre de victimes au son des pahus. On dit d'elle, qu'elle payait en « viande d’homme ». Elle avait des tatouages remarquables qui offusquaient les autorités religieuses et qu’elle aimait beaucoup montrer en public. Elle a provoqué des guerres entre les tribus dont elle était le trophée.

Temoana a épousé Vahekehu, la soeur de sa première femme.

La rencontre avec le descendant de Vahakehu Moanatini

Le couple Temoana-Vahekehu est devenu un médiateur convaincu  et convaincant de la religion catholique.

Ils ont adopté Moanatini dont la fille Vahekehu Moanatini est devenue chef fesse , elle aussi. C'est la tombe de cette magnifique femme que nous sommes allés visiter en ce début janvier.

Vahekehu Moanatini

Sa tombe et des tombes d'enfants

Nous disposons d'une photo de la princesse Vahekehu qui, malgré une ascendance cannibale, a été une personne proche de la religion chrétienne ; l'aspect de sa tombe ne laisse aucun doute . On ressent beaucoup d’émotion devant la stèle de la princesse, qui avait beaucoup de charme ; son arrière petit fils me précise : « j’ai visité sa tombe, il ne reste d’elle que le crâne…elle a été enterrée avec ses deux derniers maris… ! » je n’ose pas demander s’ils ont été enterrés le même jour !!!

(ce sera pour la prochaine fois)

A côté de sa tombe, plusieurs tombes d’enfants.

Lorsque nous sommes arrivés sur les terres où elle repose, un panneau nous interdisait l'entrée. Nous avons donc attendu et vu arriver un homme accompagné de quatre chiens, qui portait un coupe- coupe dans la main droite. Tuhatete s'est mis à parlementer et rapidement l'ambiance s'est détendue. Nous avons donc pu visiter les différentes tombes ainsi que l'ancienne église et quelques « pae pae » en parfait état de conservation.

L'ancienne église

Pae pae avec parements en keetu

En nous quittant, les propos étaient : « tu reviendras bientôt ? » …je lui ai promis une photo de son ancêtre …et l’ambiance était franchement amicale.

Départ vers terre déserte

Les chevaux sauvages du plateau

Category : histoire | Comments (3) | Write a comment |

| Contact author |