Ah! le discours de la brousse...

Added 9/10/2009

un peu chrétien?

Un ami sculpteur, un tuhuka oko plein de personnalité et d'humour, est venu respirer le parfum de notre manguier. Dans ce pays où la tradition orale est le seul vecteur pour conserver et transmettre la mémoire d'un peuple  plein de mystère et de poésie, les mots chantent et les concepts surprennent.

Aux Marquises, avoir la confiance du tuhuka, oblige le receveur à une écoute de qualité. Quand on vient d'une planète où les gens pensent que Jésus a transformé l'eau en vin (quelle drôle d'idée alors que pendant ce temps, des enfants meurent de faim); quand on croit qu'au "paradis" tout est beau, bon et sage (quelle drôle d'idée alors qu'on s'est tant amusé à faire des polissonneries de notre vivant...); quand on raconte qu'une vierge (pourquoi vierge?) apparut dans une grotte pour que la ville locale devienne un centre touristique très lucratif et quand on voit tant de pélerins faire le voyage de leur vie et certains périr piétinés par leurs "voisins pélerins"
...Doit-on ne pas respecter les superstitions... surprenantes... d'un peuple bien attachant?

le pouvoir du taua

Depuis plusieurs années nous allons de vallées en vallées pour rencontrer les habitants, seuls  témoins d'un passé encore proche qui nous intrigue. Les Marquises regorgent de grottes, de sites chargés de magie, de ruisseaux visités par les "vehine ae" (fantômes) et nous en avons admiré beaucoup...mais j'ignorais...et je découvre...qu'un certain nombre de ces endroits "tapu" sont restés invisibles à nos yeux...

La montagne recèle de grottes qui ne s'ouvrent qu'en présence d'un "taua habilité"; celui-ci utiliserait un chant particulier comme "sésame"...le "ruu", chant des morts, une mélopée grave qui appelle les esprits. Ce taua ne viendrait pas seul mais accompagné d'un assistant en formation qui resterait à une centaine de mètres jusqu'à ce que, l'âge venant...le taua en fasse son successeur

dieu de bois

Contacté par une équipe d'amateurs curieux, pour aller visiter la vallée de Hakahoka où se trouve une grotte remplie de squelettes, notre Tuhuka se fit guider par une femme de la tribu locale...elle prétendait connaître la grotte.

Dans l'équipe figurait un médium qui décela immédiatement des vibrations (dit-il...!); la vallée est divisée en deux et notre femme prit le mauvais chemin .Le médium lui fit remarquer sa perception en contradiction avec le choix qu'elle faisait...l'équipe finit dans les roseaux...

Prenant ensuite le bon chemin, l'équipe fut encouragée par le médium qui sentit grandir l'influence étrange et arrêta les visiteurs à quelques mètres de l'entrée du site...

Devant la grotte se trouvaient deux pirogues mortuaires encastrées dans un banian...

D'après le "tuhuka"...les esprits de cette grotte souffrent depuis une bénédiction assassine et le vol par un missionnaire, du crâne de l'ancêtre de la cheffesse...

Lecteurs, vous avez été prévenus...on entre dans la magie; j'ai vérifié le crédit de ces éléments auprès de la population actuelle...il est très grand...mais, à propos..."Dieu" était-il un patriote français pour avoir convaincu Jeanne D'Arc d'aller chasser les Anglais...?

Dans un monde d'hommes... la logique est souvent malmenée...

Tags : superstition
Category : Le discours des tikis | Comments (0) | Write a comment |

Les tikis méditent

Added 7/10/2009

colonne et pétroglyphes

Cette colonne figure parmi les représentations traditionnelles de la pirogue marquisienne. Certains pétroglyphes, très classiques aux Marquises, ressemblent à une croix funeste, triste souvenir d'une période à ne pas oublier...

Elle fut le cancer de l'Europe, le cancer du monde...ici , ces signes n'évoquent rien de pareil...des graphiques que les anciens utilisaient pour montrer le corps décomposé après la mort; la tête absente étant partie dans un lieu tapu .

coeur de pierre

Brel disait que les marquisiens regardent la mort comme on regarde un fruit; génie visionnaire, il sut, en quelques mots dire l'essentiel sur un fatalisme qui accompagne les habitants de l'archipel. Tuhatete me disait, il y a peu: "mon frère est mort jeune, d'un cancer; mon père aussi , mes cousins aussi...on meurt tous de cancer ..."

Avec un rien de nostalgie, il ajoutait: "mon père ne buvait pas, il fumait...son tabac, le produit de sa culture  ; c'est ma mère qui tressait la fibre de coco pour attacher les bouquets de feuilles que l'on faisait sécher...c'était un bon tabac.."

La visite de n'importe quel cimetière montre que l'on meurt jeune aux Marquises. La nourriture, la boisson, le tabac, la sédentarité et le soleil...(qui d'ailleurs m'a envoyé un crabe dont j'espère m'être débarassé...).

tiki sombre

Si la mort est une triste fin...comment ne pas sourire en entendant mon ami Ben Teikitutoua dire: "le cannibalisme, ce n'était pas la consommation de la viande humaine, mais l'absorption de l'esprit, du mana (la magie) du sacrifié...

Ainsi, à travers les mangeurs, il continuait à évoluer, à exister...le Christ promet bien la vie éternelle à ceux qui mangeront son corps en mémoire de lui..."

hae poa Nuku Hiva

Quel beau symbole que ce "hae poa" décharné sur le front de mer de Taiohae avec en fond, la tombe de Temoana le chef et Vaekehu la sanguinaire cheffesse devenue chrétienne évangélisatrice...

le mystère du silence

Le mystère est dans le silence...et même si un de mes amis, provocateur s'il en est, m'affirmait: "des cailloux et du bois...que des cailloux!" on lui répondra, en regardant sa belle aux cheveux d'or:"des poils qui ne serviront même pas à confectionner un paréo..."

La vie et la mort scintillent de toutes nos fantaisies et si le souffle des esprits qui rôdent est bien la respiration de nos délires...souhaitons qu'il nous reste du temps pour rêver et pour trembler...

il est drôle celui-là

Un visage qui nous dit que les visiteurs laissent toujours des souvenirs dans l'esprit du sculpteur...(rapa nui...)

Tags : societe
Category : Le discours des tikis | Comments (0) | Write a comment |

Igname, le légume Napoléon

Added 26/9/2009

le père

Tchaikovsky créa une symphonie opus 49 pour tourner en dérision le "petit"...Napoléon

Est-ce la petite taille des légumes qui leur donne cette envie de briller...que de célèbres "petites" grandes légumes de par le monde ...qui veulent laisser un souvenir dans "l'histoire"

la femme

Et ce respect, cette admiration que le peuple a pour les "petites" grandes légumes...

décès

Attention président des petites grandes lègumes...tu finiras toi aussi à la casserole

Carla, fin de l'histoire, te conduira dans une cuvette... rien ne se perd mon cher...tout se transforme

Tags : tradition
Category : Le discours des tikis | Comments (0) | Write a comment |

Panurge pêche, Panurge pleure à Ua Pou

Added 26/9/2009

 

 peuple de pierre

Le libertarisme fait-il douter les robots ; un pilon s’envole et Timona, le sculpteur génial, l’homme libellule, le poète de la roche s’interroge…il n’y a pas de voleurs dans ma vallée, peut-être dans la vallée voisine ?  Tanaoa, dieu des guerriers réveille-toi !

Timona

Timona me regarde , sourire et certitudes au programme…ici….une seule solution…le cerbère-tiki…une production très marquisienne…un ancien tiki dont le « mana » protègera mon troupeau.

Depuis sa  décision …plus de problèmes, plus de voleurs…le tiki veille…

tiki flic

Tous les moutons suivent la route du tiki régulateur…vous doutez des pouvoirs des tikis ?

Timona m’assure : «  l’infidélité…peut s’éviter avec les tikis médecins…les tikis flics… ! »

« oui…mais que dure la protection des tikis ?

Bien plus longtemps que le charme éphémère des humains…. »

aie!!!

(pour détailler cette dérive…Timona s’est fait voler un pilon…sacrilège à Ua Pou  …il a installé un tiki pour garder la collection de ses enfants pierres…et depuis …le calme règne…dans la vallée et dans les rêves de l’homme libellule )

Tina sous le manguier

Au détour d'un tiaré, Tina épluche..."Micere tu viens manger une mangue?"

Heureux les hommes qui volent dans la brousse ...

Tags : liberte
Category : Le discours des tikis | Comments (1) | Write a comment |

Partage des tâches

Added 15/9/2009

les

Ce matin, comme beaucoup d'autres, les "toa" s'amusent...ils coupent et épicent  le poisson cru, les bananes cuites, la popoï...Un petit coup de balai, un brin de vaisselle et le repas se prépare

minutieusement

Chaque guerrier met du coeur à l'ouvrage...conscient de la chance qu'il a : les loisirs et l'oisiveté  font le sel de la vie des tikis et sur la terrasse, dans l'ombre glacée des manguiers, les "vehine" travaillent...

boulot

Elles refont le monde,évaluent...notent...apprécient

les belles en action

Les tikis, heureux d'échapper aux laborieuses tâches de l'apéritif...en profitent pour glisser un petit mot comique au sujet du matriarcat aux Marquises..."de la légende, comme beaucoup de choses ici..."

pastèque et magie

Un sujet très important vient occuper les dames: "qui va couper la pastèque?"

Car, il faut savoir où est le producteur-propriétaire du fruit, le seul autorisé à détailler l'objet sans risquer la malédiction des esprits... "ah, tiki!...et dire que le monde croit que la vie est facile dans nos îles!.."

gare à la magie

Tags : societe
Category : Le discours des tikis | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |