Mauia, deux ans plus tard...

Added 17/7/2009

Il y a deux ans, 2000 danseurs ont fait revivre la tradition marquisienne sur le site de Mauia à Ua Pou.

Maintenant que les vieilles pierres et les reliques, nombreuses en ce lieu, ont retrouvé le calme, c'est la végétation qui fait un festival...pour le bonheur de tous les visiteurs...

hae po'a du fond

hae po'a de gauche

piments-oiseaux et tiki

hae po'a du coin

hae po'a entrée

La brousse reprend ses droits...

consultez aussi: http://oceanien.hautetfort.com/ avec "Pa eke, un site de Taipivai"

Tags : festival
Category : Festival des Marquises | Comments (0) | Write a comment |

Tradition et plaisir

Added 20/3/2009

Pour les grands évènements, il est de coutume de boire le "kava". C'est une boisson fabriquée à partir de racines que l'on fait macérer. Sur le document, deux "tuhukas" ont préparé le breuvage qui sera réservé à quelques élus.

tuhukas et kava

Il y a tout un rituel pour préparer et offrir le "kava". J'en ai bu personnellement sur le tohua de Mauia; sensible à l'honneur qui m'a été réservé, j'ai pris du plaisir à participer à la cérémonie. Pour ce qui est du goût de la boisson, c'est amer et anesthésiant...on ne sent plus son palais.

serveurs

Aussi, me suis-je rapidement renseigné sur les parties du corps qui allaient être "anesthésiées"...pas de risques, sous la ceinture ...le kava est inoffensif

tiki mata

Il vous a à l'oeil!

Tags : tradition
Category : Festival des Marquises | Comments (0) | Write a comment |

Haka à Ua Pou

Added 20/9/2008

Le haka, c'est une danse d'intimidation, c'est une prière, c'est aussi parfois la reconstitution de l'histoire d'un héros. On sent très bien qu’il est un support dans lequel les individus peuvent projeter leur agressivité de façon pacifique.

C'est un acte qui est pris très au sérieux par les danseurs, les spectateurs et les gens de la tribu concernée (ici, la tribu des "Naiki"). L'image de marque est très dépendante de la qualité du spectacle.

Un bon danseur de haka bénéficie d'une notoriété réelle dans la société ; il en est de même pour un batteur de pahu. Les danseurs prononcent des mots issus de l'histoire de leur tribu prenant des voix menaçantes et des regards incisifs souvent tournés vers le ciel. Le cri du cochon, animal vénéré, est toujours présent et la règle veut qu'il soit émis par des contractions du ventre. Le danseur en transe semble détaché de la réalité et son visage montre qu'il est dans la légende.

 

 

Tags :
Category : Festival des Marquises | Comments (0) | Write a comment |

Tribalisme, charme et plumes

Added 12/7/2008

 

La couleur vibre

 

Téa, danseur, tatoueur et pilier de la culture sonne dans le tohua:"  la connaissance est une amie mortelle si personne n'en fixe les règles". Son cri deviendra une épitaphe...

Taaoa, un site immense de Hiva Oa; les tikis difusent l'écho "tanaoa e tua kaki..."

Tags :
Category : Festival des Marquises | Comments (0) | Write a comment |

Costume d'un chef de danse

Added 17/6/2008

Tags :
Category : Festival des Marquises | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |